Les Bozi zéros n'iront pas une deuxième fois chahuter aux abords de l'Ambassade du Tchad en France !

Publié le par L'OPPOSANT

Bozizee.jpg

Une douzaine de p'tits Centrafricains ont osé aller chahuter le 16 septembre dernier aux abords de l'Ambassade du Tchad à Paris. Ces p'tites gens, pour la plupart des égarés, ont été manipulés par un certain Bozizé, chassé récemment de la RCA par les soldats de l'ex-SELEKA.

 

Le pauvre Bozizé qui craignait il y a encore quelques années que Charles Massy allait le chasser du pouvoir en Centrafrique, n'a pas trouvé mieux à faire que d'utiliser les deniers publics de la RCA pour payer des tueurs à gage assassiner ce dernier.

 

Mal lui en a pris. Il n'a pas fait long feu en RCA en dépit de l'assassinat de Charles Massy. Puisque la SELEKA l'a mis en débandade en moins de trois jours après l'offensive qu'elle a lancée contre Bangui il y a quelques mois.

 

Après avoir erré comme un microbe au Cameroun, au Soudan du Sud et dans la zone des Trois-frontières, le fuyard Bozizé atterrit en France où il se cache dans une souricière. Là, il trouve quelques misérables ''Centros'' aussi miséreux que lui pour les manipuler à coup de quelques francs cfa.

 

C'est ainsi donc qu'une horde d'une douzaine d'ivrognes Centrafricains manipulés et la conscience achetée par le vadrouillard et truand Bozizé ont osé aller chahuter le 16 septembre  à proximité de notre Haute Représentation diplomatique en France, à Paris.

 

Une chose est sûre : si désormais un p'tit centrafricain ose ne serait-ce qu'emprunter le chemin qui mène vers notre Ambassade à Paris, eh bien il nous trouvera sur son chemin. Que leur pauvre Bozizé ouvre bien les oreilles pour entendre ce message et que ses sbires fassent pareil.

 

C'est bien la première et dernière fois qu'un p'tit ''centro'' aille ainsi crier devant notre Haute Représentation à Paris.

 

L'OPPOSANT 

Publié dans INSOLITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article