Le criminel en fuite au Sénégal enfin arrêté

Publié le par L'OPPOSANT

Hisseinhabre302

 

Le criminel en fuite à Dakar au Sénégal rattrapé par son sale passé. Hissène Habré, le sanguinaire qui a juré d'exterminer le peuple tchadien lorsqu'il a usurpé le pouvoir en 1982, a finalement été interpellé tôt ce matin à Dakar.        

Depuis fin 2012, l'étau s'est resserré petit à petit autour du coup du criminel fugitif. Entre temps, le dossier qui porte tristement son nom avance bien. Sachant que tout est fini pour lui, ce sanguinaire a commencé à vendre les biens qu'il a mal acquis avec l'argent volé aux Tchadiens.       

En outre, l'assassin Habré envisage de fuir le Sénégal pour aller se réfugier dans les îles Caïman où il compte se cacher et échapper ainsi à la Justice. Les autorités judiciaires sénégalaises ont remarqué ces derniers temps des remous inhabituels dans la maison qu'il occupe dans le quartier des Almadies à Dakar.       

Ses faits et gestes, remarquablement louches, ont alerté les autorités sénégalaises qui, sans ménager le moindre effort, ont décidé tôt ce matin du 30 juin 2013 à 10h00 heure de Dakar, de l'interpeller avant qu'il ne prenne la fuite vers d'autres horizons. De toute façon, même s'il s'enfuit, il sera retrouvé dans moins de 24 heures et sera cueilli comme un petit lapin.       

L'enquête préliminaire n'est pas achevée en ce qui concerne le procès du sanguinaire à proprement parler. Il devrait normalement comparaître devant la Justice sénégalaise début 2015. Mais comme le criminel a émis des signes et signaux qui attestent de sa tentative d'évasion du Sénégal, la sagesse judiciaire a, pour parer à toute éventualité, jugé bon de l'interpeller dès maintenant.         

Cela fait 23 ans que les Tchadiens attendent ce moment. Le sanguinaire qui a endeuillé la nation tchadienne est enfin sous les verrous. Il ne nuira plus jamais à personne. Il passera désormais tout le restant de sa vie en prison. Les biens qu'il a acquis en détournant l'argent des Tchadiens seront réquisitionnés et vendus aux enchères. Les fonds récoltés seront rendus au trésor public tchadien en vue d'ériger des monuments nationaux pour honorer la mémoire des 40 000 Tchadiens que ce barbare a assassinés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article