Guihini, l'autre boucher de la DDS, rattrapé à son tour par son passé

Publié le par L'OPPOSANT

Guihinie.jpg

La famille de l'opposant tchadien Guihini Korei, qui bénéficiait de l'asile politique au Togo, affirme être sans nouvelles de ce dernier depuis le 15 mai dernier.

 

Dans une interview accordée à la BBC, son neveu Mahamat Saleh, qui vit en France, a dénoncé « un enlèvement et une déportation illégale » de Guihini Korei vers le Tchad.

 

Il a rappelé que la famille de ce dernier s'était adressée, sans succès, au bureau du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, (HCR) au Togo, ainsi qu'au gouvernement togolais pour le retrouver.

 

Guihini Koré était un ancien directeur général de la Direction de la documentation et de la sécurité (DDS), considérée comme la police politique du régime de l’ancien président tchadien, Hissène Habré en exil au Sénégal, et à qui il est reproché de présumés violations de droits de l’homme pendant son règne.

 

Un mandat d’arrêt avait été lancé la semaine dernière contre Guihini Korei, au lendemain de l’arrestation de Mahamat Djibrine dit « El Djonto », que les autorités tchadiennes soupçonnent également d’avoir joué un rôle dans les exactions.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article